Antimicrobiens –
À manipuler avec précaution.

La consommation inutile et la mauvaise utilisation des antimicrobiens, y compris les antibiotiques, contribuent à l’augmentation des microbes résistants, ce qui rend le traitement des infections beaucoup plus difficile, et souvent même impossible. La Semaine de sensibilisation aux antimicrobiens, qui a lieu du 18 au 24 novembre, vise à promouvoir un usage éclairé de ces médicaments vitaux afin d’en préserver l’efficacité pour les générations futures.

LA CAMPAGNE

La résistance aux antimicrobiens représente l’une des plus graves menaces pour la santé à l’échelle mondiale.

Antimicrobiens – À manipuler avec précaution.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la résistance aux antimicrobiens (RAM) est l’une des 10 plus grandes menaces pour la santé publique mondiale.

Chaque année, les infections pharmacorésistantes font au moins 700 000 morts dans le monde. D’ici 2050, si nous ne changeons pas nos façons de faire, les infections résistantes causeront près de 10 millions de décès dans le monde — un nombre supérieur à celui des victimes du cancer (O’Neill 2016).

La RAM est aussi en hausse au Canada (SCSRA – Mise à jour 2020). Sur la base de données de 2018, des experts canadiens ont estimé que 26 % des infections (environ 1 infection sur 4) résistent aux médicaments qui sont habituellement utilisés pour les traiter. On prévoit que ce taux augmentera jusqu’à 40 % d’ici 2050. Si tel est le cas, les coûts de santé et les coûts sociaux cumulatifs de la RAM pendant cette période atteindront 396 000 décès et 120 milliards de dollars de frais d’hôpitaux supplémentaires. Il en résultera aussi une baisse de PIB de 388 milliards de dollars (CAC 2019).

Qu’est-ce qu’un antimicrobien? Qu’est-ce que la résistance aux antimicrobiens?

Les antimicrobiens sont des médicaments conçus pour tuer les micro-organismes qui causent des infections (bactéries, virus, champignons ou parasites) ou en ralentir la multiplication. Ils sont souvent utilisés pour prévenir et traiter les maladies chez les êtres humains, mais aussi chez les animaux et les plantes.

On parle de RAM quand les bactéries, les virus, les champignons et les parasites s’adaptent et développent des caractéristiques qui leur permettent d’y résister ou d’en neutraliser les effets. C’est un phénomène naturel, mais une plus grande exposition aux antimicrobiens accélère ces changements. Les microbes qui acquièrent une résistance ne meurent pas et se multiplient. Les infections qui en résultent sont plus difficiles à soigner. Elles causent des maladies plus graves, des séjours plus longs à l’hôpital et des décès plus fréquents.

Cette vidéo réalisée sur tableau blanc explique le phénomène de la RAM et ce qu’une « gestion responsable » des antimicrobiens implique [en anglais seulement].

Quelles sont les conséquences de la résistance aux antimicrobiens?

Il est difficile d’imaginer l’ampleur des conséquences de la RAM et l’incidence qu’elles auront à l’avenir sur les vies des Canadiens et des Canadiennes. Pour les prestataires de soins de première ligne, les effets de la RAM se font déjà sentir : on observe de fait une hausse du nombre d’infections qui ne répondent plus aux antibiotiques. La pneumonie bactérienne, la gonorrhée et les infections urinaires sont de plus en plus difficiles, et parfois même impossibles, à traiter. De plus, en l’absence d’antibiotiques efficaces, d’autres traitements poseront davantage de risques. Les patients qui nécessitent une intervention, une dialyse ou une chimiothérapie seront mal protégés contre les risques d’infections susceptibles de mettre leur vie en danger.

Que peut-on faire? Agir avec précaution!

La prescription et l’utilisation adéquates des antimicrobiens contribuent à ralentir l’émergence et la propagation des organismes pharmacorésistants. Au Canada, les prescripteurs, les patients et le public peuvent tous en apprendre davantage sur les situations dans lesquelles les antimicrobiens sont nécessaires et celles où elles ne le sont pas.

On sait par exemple que les antibiotiques sont inefficaces contre les virus du rhume et de la grippe et, bien souvent, inutiles contre certaines infections bactériennes courantes. Malgré tout, leur prescription inadéquate demeure pratique courante au Canada : elle concernerait plus de 30 % de toutes les ordonnances et 50 % des ordonnances pour une infection respiratoire.

Plusieurs facteurs expliquent la surutilisation des antimicrobiens. On sait par exemple que pour les prestataires de soins, les patients et les soignants, la prescription d’un médicament est souvent associée à une bonne prise en charge thérapeutique. Pour ralentir cette crise mondiale, nous devons adopter une vision plus équilibrée en considérant tout autant les risques que les avantages des antimicrobiens. L’un des meilleurs moyens de lutter contre la RAM est d’encourager les conversations entre les prescripteurs et les patients — Un antibiotique est-il nécessaire? Quand est-il préférable de ne pas en donner?

Pour ralentir l’émergence et la propagation des organismes résistants, il faut aussi améliorer la prévention des infections. En effet, si l’on parvient à diminuer le nombre d’infections dans les hôpitaux, les maisons de soins de longue durée et les communautés, on peut faire un usage plus limité des antimicrobiens et ainsi réduire la pression sélective qui accélère l’émergence de la résistance. Adoptez ces pratiques éprouvées : assurez-vous que vos vaccins sont à jour, ayez une bonne hygiène des mains et une bonne hygiène alimentaire et veillez à limiter les contacts étroits avec autrui quand vous êtes malade.

Pour en savoir plus, consultez les ressources et les outils listés ci-dessous.

POUR LE PUBLIC

Vous pouvez contribuer à la lutte contre la résistance aux antimicrobiens et aux antibiotiques!

VOIR LES RESSOURCES LISEZ LES RÉCITS

La surutilisation des antibiotiques est l’un des principaux facteurs ayant conduit à l’apparition de la RAM. Renseignez-vous sur le bon usage des antibiotiques et partagez les ressources listées ci-dessous. Découvrez les récits personnels de patients et de patientes qui ont subi les méfaits des bactéries pharmacorésistantes et partagez leurs histoires afin de sensibiliser d’autres personnes aux coûts humains engendrés par le mauvais usage et la surutilisation des antibiotiques.

Ressources

Agence de santé publique du Canada

L’organisme central de santé publique au pays met à la disposition du public des informations sur la résistance aux antibiotiques (et aux antimicrobiens) : ses causes, ses risques pour la santé humaine et le bon usage des produits. Découvrez les mesures de surveillance et d’action adoptées par le Canada pour affronter un enjeu crucial pour la santé publique.

AntibioticWise.ca

Ce site offre des vidéos et des réponses à vos questions sur les antibiotiques, leur consommation et l’antibiorésistance. Apprenez à connaître les situations où leur usage est conseillé ou déconseillé [en anglais seulement].

S’abstenir de prendre des antibiotiques est parfois le meilleur remède

Cette courte vidéo à l’intention des patients explique pourquoi les antibiotiques ne sont pas nécessairement utiles pour guérir les infections des voies respiratoires supérieures et ce qu’on peut faire pour soulager les symptômes [en anglais seulement].

Questionnaire sur le bon usage des antibiotiques

Testez vos connaissances sur le bon usage des antibiotiques et les conséquences possibles de leur mauvaise utilisation [en anglais seulement].

Des antibiotiques contre les symptômes du rhume et de la grippe?

Créé par l’équipe de Pharmacy5in5 à l’École de pharmacie de l’Université de Waterloo, cet infographique utile vous renseignera sur le bon usage des antibiotiques dans le traitement des infections respiratoires courantes [en anglais seulement].

Quatre infections courantes — Avez-vous besoin d’antibiotiques?

Ces infographiques préparés par Santé publique Ontario déconseillent le recours aux antibiotiques pour traiter certaines infections courantes. Sujets abordés : Croyez-vous que vous avez besoin d’antibiotiques?, Infection de l’oreille, Infection des sinus, Mal de gorge et Bronchite.

Des pilules contre tous les microbes? Guide destiné aux parents

Ce guide, élaboré par le programme Des pilules contre tous les microbes? des Services de santé de l’Alberta, est conçu pour renseigner les parents sur le bon usage des antibiotiques chez leurs enfants. Découvrez les symptômes qui nécessitent une consultation médicale et les moyens à prendre pour stopper la propagation des infections. Disponible en huit langues, y compris, depuis peu, en cri.

Les antibiotiques et vous

Cette vidéo permet de comprendre ce qu’est le microbiome et comment fonctionnent les antibiotiques. On y aborde aussi les effets secondaires potentiels de ces médicaments et les questions que les patients peuvent poser à leur prestataire de soins lorsque celui-ci leur prescrit un antibiotique [en anglais seulement].

Les antibiotiques et votre zoo intérieur

Le microbiome, cet environnement essentiel, est constitué de trillions d’organismes qui peuplent notre corps et s’y nourrissent. Regardez cette vidéo pour savoir comment les antibiotiques peuvent dérégler cet écosystème fragile et ce que vous pouvez faire pour en prendre soin [en anglais seulement].

Que faut-il savoir à propos de la pénicilline?

Le site AntibioticWise.ca nous apprend que les cas d’allergies déclarées à la pénicilline sont plutôt rares. Il peut être utile de se faire évaluer si l’on pense y être allergique, car cela peut conduire, en cas d’infection, au choix d’un meilleur traitement, tout en favorisant une protection accrue contre la pharmacorésistance. Pour plus de détails, cliquez ici [en anglais seulement].

Say Naaah, une campagne axée sur les soins dentaires

Pour en apprendre davantage sur l’usage des antibiotiques dans le domaine des soins dentaires et les raisons pour lesquelles ils ne sont pas utiles dans toutes les situations. [en anglais seulement].

Patients pour la sécurité des patients du Canada

Ce programme dirigé par les patients à l’Institut canadien pour la sécurité des patients propose un site web visant à appuyer la Semaine mondiale pour un bon usage des antimicrobiens. Rendez-vous sur le site web pour accéder à des récits de patients et d’autres ressources s’adressant tout spécialement aux patients et aux membres du public.

Récits

Qu’arrive-t-il lorsque les antibiotiques cessent d’être efficaces?

Des personnes ayant contracté une infection pharmacorésistante pendant un séjour à l’hôpital, en voyage ou d’une source inconnue au sein de leur communauté nous racontent ce qu’elles ont vécu.

Leurs récits devraient vous inciter à vous renseigner encore davantage sur le bon usage des antibiotiques et des autres antimicrobiens et à adopter de bonnes pratiques à cet égard. Partagez leurs histoires pour sensibiliser votre entourage à ce problème.

L’histoire de Mary

Le récit de Mary raconte une série de courriels envoyés par la famille pendant neuf mois lorsque Mary a eu une infection postopératoire. Les objets des courriels étaient des alertes, visant une ouverture immédiate, et parfois un appel à l’action. Pour lire le récit de Mary, cliquer ici.

➤ Partagez son récit : Facebook | Twitter | LinkedIn

L’histoire de Lill-Karin

Lill-Karin, qui vit en Norvège, a attrapé une bactérie résistante à de nombreux antibiotiques après un accident et un séjour à l’hôpital pendant des vacances à l’étranger. La souche bactérienne était si résistante qu’il n’y avait qu’un seul antibiotique pouvant la traiter. Elle a dû faire de nombreux séjours dans les hôpitaux pour tenter de se débarrasser de l’infection. Lire l’histoire de Lill-Karin ici

➤ Partagez son récit : Facebook | Twitter | LinkedIn

L’histoire de Paolo

Paolo a contracté une grave infection urinaire avec E. coli résistante à de nombreux antibiotiques. Il a fallu deux mois et trois traitements différents aux antibiotiques avant que l’infection de Paolo ne parvienne à guérir. Personne ne sait où il a contracté l’infection. Lire l’histoire de Paolo ici.

➤ Partagez son récit : FacebookTwitter | LinkedIn

L’histoire de Tatiana

Tatiana était une jeune mariée de 25 ans lorsqu’une infection résistante a complètement bouleversé sa vie. Elle nous raconte les longues semaines de traitement, sa mise en quarantaine et les répercussions à long terme de la maladie. Son récit figure parmi les nombreux autres qui nous sont présentés dans le site de la campagne Combattants de la résistance aux antibiotiques.

Faites connaître votre propre histoire

Rejoignez la Coalition des combattants de la résistance aux antibiotiques, une communauté de personnes unies par le désir de combattre la menace que pose la RAM à l’échelle mondiale. Les nouvelles recrues confirment leur engagement en déclarant : « Je suis un combattant de la résistance ». Publiez votre propre histoire. Cliquez ici pour en savoir davantage.

 

POUR LES PRESTATAIRES DE SOINS

Les professionnels de la santé doivent donner l’exemple en faisant un usage judicieux des antibiotiques.

ACCÉDER AUX OUTILS ACCÉDER AUX RÉCITS

Quand les avantages potentiels de la prescription d’un antimicrobien l’emportent sur les risques, vous et votre équipe devez veiller à administrer la bonne dose du bon produit, au bon moment et pendant la durée la plus courte possible. Les mesures que vous prenez contribuent à la qualité des soins et à la protection de la santé publique.

Voici une liste de ressources à télécharger et à faire circuler en vue d’améliorer les pratiques et de réduire les méfaits attribuables au phénomène de la RAM.

Outils

Appel à l’action

La Politique sur la résistance aux antimicrobiens de l’Association médicale canadienne et d’AMMI Canada dresse une liste de recommandations sur la sensibilisation dans le contexte de la lutte contre la résistance antimicrobienne (RAM). Découvrez le rôle que vous-même pouvez jouer en cliquant ici pour la télécharger.

Campagne Utilisation judicieuse des antibiotiques

Choisir avec soin Canada a formulé des recommandations quant aux pratiques à modifier en matière de soins primaires, de soins hospitaliers et de soins de longue durée. Les ressources à télécharger incluent des dépliants à l’intention des patients et des affiches pour salles d’attente. Une deuxième édition de la trousse Bonnes pratiques : IVR et antibiotiques a été publiée. On y parle de la prise en charge des infections des voies respiratoires au temps de la COVID-19 et des soins virtuels.

Points cliniques

L’Agence de santé publique du Canada s’est donné comme mission de sensibiliser les prestataires de soins au problème de la prescription excessive et inutile d’antibiotiques aux personnes âgées pour traiter différentes maladies. Le document présenté dans cette page résume les principaux points à retenir en ce qui touche la bactériurie asymptomatique, les infections des voies respiratoires supérieures et la vaccination. Cliquez ici pour en savoir plus.

Repenser la prescription des antibiotiques

Populaire en raison de ses outils numériques innovateurs s’adressant aux professionnels de la santé, Pharmacy5in5 est une plateforme d’apprentissage en ligne conçue par des pharmaciens. Jetez un coup d’œil à leur courte vidéo sur la prescription des antibiotiques et à l’infographique qui l’accompagne [en anglais seulement].

Bactériurie asymptomatique : Oubliez les antibiotiques!

Contribuez à mettre fin à la prescription d’antibiotiques pour traiter les cas de bactériurie asymptomatique chez les résidents des centres de soins de longue durée et les personnes âgées en soins aigus. Téléchargez gratuitement des ressources bilingues adaptées à votre milieu de soins en cliquant ici.

Tablettes de formulaires de prescription pour infection virale

Un formulaire à remettre aux patients chez qui on suspecte une infection virale. Cet outil pédagogique, qui vous fera épargner du temps, fournit des conseils sur les moyens de soulager les symptômes et le moment qui convient pour une visite de suivi. Offert en deux versions, l’une pour adulte et l’autre pour enfant. Commandez-les gratuitement en cliquant ici.

Blogue sur la Semaine de sensibilisation aux antibiotiques

Vous vous demandez comment souligner la Semaine de sensibilisation aux antibiotiques? Voici quelques idées proposées par Santé publique Ontario.

Gestion des antimicrobiens en milieu de soins primaires (mis à jour pour 2020 — cours en ligne)

Produite par l’Université de Waterloo, cette série primée et reconnue composée de modules multimédias s’adressant à tous les prestataires de soins primaires aborde les principes généraux sur lesquels repose la gestion des antimicrobiens. On y présente aussi des stratégies pour optimiser le recours aux antimicrobiens dans un grand nombre de situations courantes. Cliquez ici pour vous inscrire ou obtenir des détails [en anglais seulement].

Éléments essentiels de la gestion des antimicrobiens

Santé publique Ontario met à la disposition des professionnels de la santé une foule de renseignements pratiques et factuels destinés à promouvoir la gestion des antimicrobiens dans un large éventail de milieux de soins. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Discussion sur les programmes de gestion des antimicrobiens (#ASPChat)

Discussions en temps réel sur Twitter visant à promouvoir le bon usage et la gestion des antibiotiques. Elles sont ouvertes à tous et se déroulent le troisième jeudi du mois de 19 h à 20 h (HNE). En novembre, on parlera de sensibilisation. Suivez @ASP_chat pour obtenir de plus amples renseignements.

Récits

Les prestataires de soins et les responsables de la santé publique sont témoins des coûts humains engendrés par la résistance aux antibiotiques dans la population et les systèmes de santé au Canada et ailleurs dans le monde.

Leurs expériences illustrent l’importance que revêt l’adoption de politiques et pratiques efficaces. Lisez leurs récits et partagez-les afin de contribuer à freiner la menace que pose la résistance aux antimicrobiens.

Sept minutes bien investies

À l’urgence de l’hôpital du comté de Prince, dans l’Île-du-Prince-Édouard, on excelle dans l’usage judicieux des antibiotiques. Les sept minutes investies pour expliquer aux patients pourquoi il n’est pas nécessaire de leur donner un antibiotique en valent la peine. Découvrez pourquoi en visionnant la vidéo. [en anglais seulement].

S’il s’agit d’un virus, traitons-le comme un virus!

Les pharmaciens communautaires Wayne Peters et Greg Burton et le Dr Syed Navqui de l’Î.‑P.‑É. nous parlent de leur expérience en matière de prescription, des conseils qu’ils offrent aux patients et de l’usage des antibiotiques dans les établissements de soins de longue durée. Cliquez ici pour le visionner. [en anglais seulement].

La moxifloxacine

Sarah Lutes, pharmacienne hospitalière à l’Î.-P.-É., relate son expérience de la pneumonie acquise en communauté (CAP). Les lignes directrices élaborées par Santé Î.‑P.‑É. ont permis de mettre fin à la prescription inadéquate de la moxifloxacine. Cliquez ici pour le visionner. [en anglais seulement].

Récits des combattants de la résistance antimicrobienne

Dr Yoav Keynan

Directeur scientifique, Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses

David Patrick, MD

Professeur, École de santé publique et des populations, Université de la Colombie-Britannique

[en anglais seulement].

Paul-Émile Cloutier

Président et chef de la direction, HealthCareCAN

[en anglais seulement].

 

Faites connaître votre propre histoire

Rejoignez la Coalition des combattants de la résistance aux antibiotiques, une communauté de personnes unies par la volonté de combattre la menace que pose la RAM à l’échelle mondiale. Les nouvelles recrues confirment leur engagement en déclarant : « Je suis un combattant de la résistance ». Publiez votre propre histoire. Cliquez ici pour en savoir davantage.

CAMPAGNES ALLIÉES

Ralliez-vous au mouvement international visant à mettre fin au phénomène de la RAM.

La RAM (qui comprend la résistance aux antibiotiques) constitue l’un des problèmes de santé publique les plus pressants de notre époque. C’est un enjeu qui appelle une mobilisation à l’échelle mondiale.

En mai 2015, l’Organisation mondiale de la santé a présenté un Plan d’action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens. Celui-ci a été approuvé par le Canada et par d’autres États membres. Des nations se mobilisent aujourd’hui pour améliorer les pratiques dans tous les secteurs, y compris la santé, l’agriculture et l’industrie. Il est crucial d’améliorer la sensibilisation au phénomène et de comprendre comment faire un usage judicieux des antibiotiques et des autres antimicrobiens si l’on souhaite mettre en place des plans et faire des progrès dans la lutte contre la RAM.

La Semaine mondiale pour un bon usage des antimicrobiens et les campagnes alliées menées aux quatre coins du monde permettent de faire connaître le phénomène auprès du grand public, des professionnels de la santé et des décideurs. La Semaine mondiale pour un bon usage des antimicrobiens a lieu chaque année du 18 au 24 novembre.

Nous invitons la population canadienne à participer au mouvement international. Renseignez-vous sur les principales campagnes de sensibilisation menées dans le monde.

Campagne mondiale

Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques / Organisation mondiale de la santé / Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture / Organisation mondiale de la santé animale

États-Unis

U.S. Antibiotic Awareness Week / Centers for Disease Control and Prevention (CDC)

Europe

Journée européenne d’information sur les antibiotiques
Centre européen de prévention et contrôle des maladies (ECDC)

Angleterre

Antibiotic Guardian / Public Health England

Australie

Antimicrobial Awareness Week / Australian Commission on Safety and Quality in Health Care

À PROPOS

ABOUT / À PROPOS

En réponse aux dommages causés par les infections pharmacorésistantes, un réseau national de partenaires a été créé. Il vise à promouvoir un usage plus judicieux des antibiotiques et des autres antimicrobiens par le public, les patients et les prestataires de soins de santé au Canada.

Le Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses (CCNMI) travaille en collaboration avec des partenaires en vue d’harmoniser et d’étoffer les messages adressés au public, de partager des stratégies de campagne éclairées et d’accroître la portée des initiatives individuelles menées dans de
nombreux milieux et secteurs et dans diverses régions. Le CCNMI propose une sélection d’outils et de ressources fournis par des partenaires en vue de leur diffusion sur ce site web et fait la promotion croisée d’événements de campagne sur les médias sociaux.

Cette initiative et d’autres projets collaboratifs du CCNMI axés sur la RAM et la gestion des antimicrobiens sont financés par l’Agence de santé publique du Canada. Les partenaires de cette initiative sont des leaders dans divers domaines liés à la santé publique, la qualité des soins, la gestion des antibiotiques et des antimicrobiens, la sécurité des patients et la prévention et du contrôle des infections. La liste des nombreux partenaires dévoués qui ont mis leur expertise au service de la campagne figure ci-dessous.

Suivez @CentreInfection, approuvez des messages et partagez-les.

Contactez le CCNMI pour en apprendre davantage sur la campagne en cours.

Contactez-nous

Pour obtenir plus d’informations sur les efforts de sensibilisation concertés menés au Canada, communiquez avec le CCNMI.

204-318-2591

nccid@umanitoba.ca

ccnmi.ca

Partenaires

ammi.ca |  Twitter: @AMMICanada

 

http://antibioticwise.ca/

antibioticwise.ca | Twitter: @antibioticwise

 

antimicrobialresistancefighters.org | Twitter: @AMResistance

 

cna-aiic.ca | Twitter: @canadanurses

 

patientsafetyinstitute.ca | Twitter: @Patient_Safety

 

pharmacists.ca | Twitter: @CPhAAPhC

 

choisiravecsoin.org | Twitter: @ChooseWiselyCA

 

 

dobugsneeddrugs.org | Twitter: @DoBugsNeedDrugs

 

healthcarecan.ca | Twitter: @HealthCareCAN

 

ipac-canada.org | Twitter: @IPACCanada

 

ccnmi.ca | Twitter: @centreinfection

 

patientsafetyinstitute.ca | Twitter: @patients4safety

 

canada.ca | Twitter: @GovCanHealth and @CPHO_Canada

 


publichealthontario.ca | Twitter: @PublicHealthON

 

qualityofcarenl.ca | Twitter: @QualityofCareNL

 

Sinai Health System-University Health Network

antimicrobialstewardship.com | Twitter: @SHSUHNASP

 

uwaterloo.ca/pharmacy | Twitter: @UWPharmacy and @pharmacy5in5

 

Ce site web a été réalisé grâce au financement de l’Agence de santé publique du Canada. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de l’Agence.